Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MOANA       ... dans le sillage océanique de la grande pirogue double ...

Te Mana o te HoroMoana / L'Esprit des Coureurs d'Océan / The Ocean Runners' Spirit

Îles désertes

Publié le 10 Février 2014 par Lucie sisi

Îles désertes

Finalement avec tous les travaux nous restâmes encore un moment à Cariacou, le plus gros travail fut le nouveau poste de commande plus petit et plus léger à la place de cet énorme timonerie qui prenait toute la place.

Nous avons rencontré un monocoque en acier du nom de Kafeoli, à bord il y a Vlad le capitaine, Célline sa compagne, Félix un grand ados qui est maintenant le grand pote de Gabriel, Matéo et moi, et Ivan un petit bout de chou de même pas 2 ans.

Ils ne sont pas restés longtemps à Cariacou mais, ils ont quand même pu participer à la régate d'annexe à voile organisé par Paul un Irlandais qui a un Pahi 42.

Les participants étaient : Kafeoli avec leur optimist expresso dirigé par Félix, Moana avec Gabriel dans la banana boat, l'annexe de Paul et 3 autres annexes. Sur Moana on avait même sorti des espèces de klaxons.

Kafeoli a comme projet de faire des pizzas, ils ont déjà le grand four et font aussi de la voilerie. C'est la première fois que je vois des pizzaiolos marins ! Félix nous a appris plusieurs jeux de cartes dont un de rapidité où il était quasiment imbattables mais on se faisait des parties de folie.

Ils voulaient partir en Jamaïque, je dis bien voulaient … !

Le 28 janvier on quitte Cariacou en fin d'après-midi, cette fois direction los Roques pour quelques îles désertes. Au bout de deux nuits et une journée on passe la grande île des Roques puis on entend à la radio vhf : « Moana, Moana, Moana pour Kafeoli vous me recevez ? » Au départ on croyait s'être trompé alors on répond : « Kafeoli, Kafeoli pour Moana ! » et là, quand ils répondent on a la certitude que c'est bien eux et tout le monde saute de joie. Kafeoli nous dit de les rejoindre à leur mouillage, chose que nous nous empressons de faire, mais la question est : comment ont-ils fait pour nous reconnaître ?!

Dès que nous sommes mouillés tout le monde a filé sur Kafeoli et les questions volèrent comment vous avez fait pour nous reconnaître ? pourquoi vous êtes pas en Jamaïque ? Et voici les réponses ils ne sont pas allés en Jamaïque parce que Céline était malade et qu'ils avaient du mauvais vent et ils nous ont reconnues grâce aux deux mâts.

Nous sommes restées un jour de plus, puis nous sommes parties aux Aves ensemble, le soir on s'était dit que l'on mettrait le spi et Félix a dit « Ouais Vlad dit oui maintenant mais il va pas le mettre ! », c'est en effet ce qui s'est passé soi disant parce qu'il y avait trop de vent.

Le lendemain réveil à 5h , Kafeoli part un peu avant nous et pourtant on le rattrape, Vlad qui disait que les Wharrams n'allaient pas forcément très vite ! Puis on met le spi et on arrive à peu près 2h avant eux.

Avec Félix on découvre un peu l'île entre autre un incinérateur de poubelles. Aux Roques on a réussi à faire chavirer l'expresso, en fait la ligne de pêche était coincé et Félix a sauté sans prévenir et on a chaviré, on a aussi essayé d'attraper des lézards, à deux reprises on a presque réussi.

Aux Aves on a changé de mouillage puis Kafeoli est parti et on s'est dit enfin seul mais, des pêcheurs sont arrivés, puis un yacht hollandais et d'autres pêcheurs, alors on est parti et on a remouillé pour quelques jours. Avant on a visité la mangrove, c'est comme un lac entouré d'arbres avec pleins d'oiseaux.

Commenter cet article

Michell 20/02/2014 10:02

Merci pour l'information. Vous avez très agréable blog.

maddy 11/02/2014 17:23

Lucie qu'est ce que tu veux dire par "Lucie sisi",
J'ai repéré l'île bonaire vous êtes au dessus du Venezuela ,vous allez doucement vers Panama
quand ,le passage dans le canal ?
tendres bisous

Lucie 11/02/2014 19:18

Des rimes et nous passerons le canal dans un mois environ

maddy 10/02/2014 19:06

Quel plaisir de vous lire ,je vais regarder sur l'atlas ou se situe ces îles
de grosses bises à partager avec ceux qui t'entourent